Jean-Claude SIMON, 50ans de JUDO…

JC_Simon A l’occasion des 50 ans de Judo de notre maître, Jean Claude SIMON, Laure, sa fille et le Judo Club d’Archiac, lui ont organisés une petite surprise, avec notre participation.

En voici un petit aperçu..

Ce texte a été écrit et lu par Laure, la fille de Jean Claude, dans un grand moment d’émotion pour tous.

Il était une fois…. un judoka.

Quand il s’agit de la rencontre d’un adolescent et d’un sport, et  que l’histoire dure 50 ans et sûrement plus, on appelle cela une passion. Il a suffit d’un orteil posé sur le tapis pour que l’esprit Jigoro Kano t’investisse.
1er Mai 1965, tu n’as pas encore 15 ans et parce que déjà bien costaud et un petit coté bagarreur, tes parents t’inscrivent à ce sport pas très bien connu qui pourrait peut-être faire de toi un enfant plus sage. Ligny-en- barrois, son petit club de judo, son professeur bienveillant Michel Masson ainsi qu’Emile Sand ont vu tes premiers pas sur le tatami, tes premières chutes, tes premières prises et pendant 4 ans tu œuvreras assidument pour obtenir ta ceinture noire. T’es tu assagi ?…..difficile à dire vraiment, mais le judo compte beaucoup pour toi ; la compét. , la gagne, c’est ton credo. Tu seras un champion. L’heure du service militaire arrive, tu pars pour le bataillon de Joinville : jeune homme sûr de toi, fort comme un roc, tes journées sont consacrées à la pratique intensive de ce sport et à la préparation des championnats du monde et d’Europe .Voilà un début de carrière internationale en juniors avec notamment un titre de vice champion de France et une sélection aux championnats d’Europe.

En 1970, tu rejoins le club Nancéen avec ce bon professeur Henri Menessier : la compétition continue et tu aimes ça. Tu auras été plusieurs fois champion de l’Est, champion de Lorraine et pendant dix ans le champion des coupes de l’Est. Parallèlement, tu obtiens un diplôme d’Etat qui te permettra d’enseigner.
En 1972, sur la demande de Jean-Marie Ricard judoka et enseignant bénévole, tu es présenté à Gilles Perrin, président du judo club de Blainville sur l’eau ; il te confie la direction technique du club dans les locaux de l’ancien cinéma lux. C’est une très longue et belle histoire qui commence ; tu mèneras le club au plus haut niveau .Blainville, c’est ce dont tout professeur peut rêver c’est-à-dire une ambiance formidable, des élèves aussi passionnés que leur maître, des moments forts d’efforts, de travail, de respect, d’amitié. Une période de 25 ans riche de tout ça, de souvenirs à foison pour toi, pour tes élèves et nous. Et oui, au milieu de tout ça, il y a nous Maman, mon frère et moi qui t’avons suivi et aimé comme ça, avec ce truc qui coule en toi. Quelle fierté d’avoir un papa différent des autres ! On en oublie tes longues absences et nous sommes contents de t’entendre raconter ton bonheur à chacun de tes retours.

Cinquième dan en 1984 : c’est la fête à Blainville ! Fabien Canu partage ce moment avec nous.

La vie te pousse vers le sud, tu laisses les clés à Etienne. Maman et toi partez vers d’autres horizons mais jamais sans la passion : tu connaîtras ainsi les clubs de Castelnaudary et Martres tolosane.

Le 6ème Dan, c’est une longue préparation que tu commences d’ailleurs bien avant votre exil, pendant ta convalescence après ton opération de la hanche ; et oui ! Une carrière de sportif de haut niveau ça laisse des traces .Le 22 novembre 2001, Jean-Claude Simon obtient le statut de haut gradé et c’est ton parrain adversaire et ami Jean-Luc Rougé qui te remettra le rouge et blanc lors de la cérémonie des vœux qui suivra.

Enfin Archiac, tout petit village de Charente Maritime où vit ta fille et sa famille. Un tout petit club qui a envie de grandir, pourquoi ne pas tenter l’aventure. Et voilà, nous y sommes et ça fait 6 ans déjà.

Ce n’est pas facile de retracer 50 ans en seulement quelques mots sans oublier quelque chose ou quelqu’un.50 ans c’est ta vie en kimono .Ce sont des tas de belles rencontres, des tas de belles aventures. Là, je pense par exemple aux stages à Friedrichshafen et aux péripéties de tes compétiteurs blainvillois. Tu as vécu ta passion de plein de façons différentes. Tu l’as pratiquée comme un novice, comme un champion, comme un professeur. Tu continues de la transmettre avec autant de bonheur et d’enthousiasme qu’à tes débuts. Cela fait de toi un homme riche et nous sommes riches de te connaître.

Je termine comme j’ai commencé, comme dans les contes pour enfants parce que, toi, tu as réalisé ton rêve d’enfant.

Il était une fois….. Un jeune garçon fougueux
Il était une fois….. Un champion hargneux
Il était une fois…… un professeur passionné
Il était une fois ……un judoka né
Il était une fois……. mon papa.

Bravo à toi, merci d’être toi.

Laure

Une autre surprise pour Jean Claude avec une lettre lu par le président du club d’Archiac, envoyée par Monsieur Jean Luc Rougé,

  • Président de la fédération française de Judo,
  • Premier champion du monde de l’histoire du judo français en 1975,
  • partenaire et ami de longue date de Jean Claude.

Lettre Hommage Jean Claude Simon (cliquez sur le lien pour voir la lettre)

Quelques photos de cette soirée…

Jean-Claude SIMON, 50ans de judo

Petite fête surprise pour les 50 ans de Judo de notre Maître Jean-Claude Simon, organisé par sa famille et le club d'Archiac.

photo :Alain Giraud

4 Comments

  1. Chers amis,

    c’est avec beaucoup de plaisir et d’émotion que vous m’avez fêté mes 50 ans de judoka.
    50 ans est un cap très important et dur à passer, mais je pense que quand on est bien accompagné alors c’est plus facile.

    Merci pour avoir retracé toutes ces années passées dans la grande famille du judo et à vos côtés depuis 7 ans, et pour tous les futurs bons moments qu’on passera encore ensemble.

    Vos discours et vos cadeaux m’ont beaucoup touché. Sur le moment mon émotion m’a peut-être empêché de vous remercier comme je le souhaitais. C’est pour cela que je vous écris ces mots.
    Pour vous dire MERCI.
    Merci à vous tous pour ce jour merveilleux.

    Jean Claude

  2. Message pour Jean-Claude SIMON

    Cher Jean-Claude,

    Je suis content d’avoir retrouvé ta trace. Une quarantaine d’années nous séparent de ces moments heureux où nous avons combattu et nous sommes entrainés côte à côte. Tes ATSAAAAA !!!!!! résonnent encore à mes oreilles. Je serai heureux d’avoir de tes nouvelles. Eric MOUTON…depuis Marseille

  3. Eh oui les années passent trop vite Je me souviens très bien de toi avec ta tête blone et bouclée tu étais un très bon combattant, Meness. notre prof a qui je dois mon parcours restera pour moi le modèle de professeur et d’entraîneur. Nous avons passé de bons moment au 3ème étage des réunis quelle ambiance et que du plaisir.
    Je te donne mes coordonnées.
    Bien Amicalement
    Jean Claude

  4. Bonjour Jean Claude ,
    Je parlais de vous et de VOTRE club de Blainville , à mon gamin , en expliquant à mon footballeur de fils , qu’un club de judo était avant tout le club d’un entraîneur . Des entraîneurs comme vous ne courent pas les rues et je lui disais qu’Internet devait lui confirmer mes dires .
    Je viens de lire le discours de votre fille : SUPER !
    Eddie FRASSINETI .

Répondre à Eddie Frassineti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*